Aller au contenu principal

Le mouvement et sa pédagogie

La création du mouvement des Randscouts & Randguides

Rose des ventsA la fin des années 70, après une courte expérience au sein des Scouts de France, de jeunes chefs parisiens décident de fonder les Randscouts & Randguides.

Souhaitant rompre avec l'image désuète du scoutisme, ils vont s’inspirer du Raiderisme de Michel Menu pour penser leur style et leurs méthodes. Pour assurer un large recrutement dans tous les milieux sociaux, ils optent pour un scoutisme neutre qui laisse une parfaite liberté d’esprit et de pratique à ses adhérents dans le domaine confessionnel.

Aujourd’hui le mouvement des Randscouts & Randguides est un mouvement indépendant de toute fédération et de toute organisation, et se développe grâce à l’engagement bénévole de l’ensemble de ses membres.

La pédagogie des Randscouts & Randguides

La pédagogie des Randscouts & Randguides s'article autour de ces deux axes : le scoutisme théorisé par Baden-Powell et la pensée Raider de Michel Menu.

La Loi Scoute en est l’alpha et l’omega, et rappelle les qualités que les scouts et guides sont appelés à incarner. En voici quelques-unes : courtois, respectueux de la nature, aidants, travailleurs, résistants face à l'effort, sains de corps et d’esprit… le tout non vécu exclusivement de façon individuelle, mais par et pour le groupe.

 
Loi Scoute

    Objectifs

    Dans la continuité de ces qualités, les Randscouts & Randguides se sont donnés pour objectifs de :

    • Conduire les jeunes sans distinctions sociales hors des zones urbanisées et leur faire découvrir les joies de la vie en milieu naturel en les sensibilisant à une protection active de la Nature.
    • Développer la personnalité de chacun en lui permettant d'exercer ses qualités propres au sein de la patrouille par la prise rapide de responsabilités et le passage de stades de progression.
    • Redonner à la jeunesse le goût du dépassement de soi, de la vie en groupe et de l'Aventure.
    • Initier le jeune aux techniques modernes de communications et aux activités techniques (transmission, mécanique).
    • Promouvoir chez l'adolescent, qui les vivra au sein de la troupe, les valeurs de fraternité, de service et d'engagement.
    • Donner au jeune le goût du voyage et de la curiosité culturelle.
    • Faire de lui un citoyen actif et responsable au sein de la société, aimant son pays et connaissant son histoire.

    La progression

    Carnet de progression RandscoutsAfin de l'accompagner dans son développement personnel, chaque scout ou guide dispose d'un carnet de progression. Celui-ci lui permet de franchir différents stades de progression à travers différentes épreuves, tant pratiques que théoriques.

    Le premier stade voit la guide ou le scout prononcer sa promesse, c’est-à-dire s’engager à respecter en tout lieu et en tout temps la Loi Scoute. Cette étape franchie, la guide atteint le stade d’Alumna, ou le scout de Vélite. Ils portent alors sur leur béret l’insigne métallique de notre mouvement et peuvent faire le salut scout.

    Le second stade est l’obtention du couteau scout, porté en signe de maturité physique et intellectuelle. A cette étape, la guide devient Domina et le scout Hoplite.

    Le troisième stade voit le scout devenir Hastaire et recevoir un béret vert à la place de son béret bleu. Le béret vert de l’Hastaire n’est pas un béret militaire, il est un héritage et le symbole du scoutisme raider de Michel Menu, son fondateur. La guide devient Epiclère et porte un calot. Ce troisième stade symbolise l’esprit d’aventure, de service et d’engagement.

    A noter : les louveteaux/louvettes ainsi que les cadets/cadettes ont un cursus de progression qui leur est propre, reposant sur des badges de compétences. Les louveteaux/louvettes prononcent également leur "promesse louveteaux/louvettes".

    L'uniforme scout

    Certains mouvements de scoutisme ont choisi de ne plus porter d’uniforme, ou de laisser les adhérents libres de n'en porter qu’une partie, voire même de le modifier à leur guise.

    A l’inverse, les Randscouts et les Randguides ont leur propre uniforme, unique et complet, porté par tous. Cette harmonisation est à nos yeux importante pour les raisons suivantes :

    • L’uniforme fait partie de la grande tradition du scoutisme, depuis sa création.
    • Il est adapté à nos activités : il a été conçu pour être robuste et adapté à des activités de pleine nature.
    • Il efface les inégalités sociales entre les adhérents : porter le même uniforme permet de s’affranchir des éventuelles tensions entre celui/celle qui a, ou qui n’a pas.
    • Il est esthétique : nous le trouvons beau, à plus forte raison quand il est porté par un groupe, d’autant que certaines pièces sont réalisées exclusivement pour notre mouvement.